Dorian Laloyaux – Équateur – 12 sept 2013

Equateur-Sept-2013-3
ma famille au complet

Hola,

Je vais bien, je me suis bien intégré dans ma nouvelle famille. Aujourd’hui je suis à Guayaquil et j’ai pu rencontrer le fils et la fille de mes parents d’acceuil. Hier soir on a joué de la guitare et chanter. C’était simpas. Ma mère d’acceuil m’a proposer de passer mon année avec eux si je le souhaite. Je ne sais pas.

Quito est une ville superbe au milieu de vallé à 2800m d’altitude. Quand le temps est dégagé on peux voir les volcans qui entourent la ville. D’autant plus que j’habite au dernier étage d’un immeuble, la vue est magnifique. Mon père d’acceuil est le vice-amiral de la marine équatorienne, ils sont donc aisé (Dame de maison, chauffeur, piscine …) mais il y a aussi beaucoup de gens pauvres dans les rue de Quito. A Quito la température est agréable, ni chaud, ni froid (19 degrès la journée). Par contre il n’existe pas de code de la route ici, ou alors personne ne le connait.

Equateur-Sept-2013-2
Quito

Lors du trajet entre Quito-Guayaquil j’ai pu voir l’énorme différence entre les paysage de la sierra (Quito) et de la costa (guayaquil). La descente de la montagne, je dirai que c’était la jungle, très très verdoyant. Puis une fois au niveau de la mère, environ 29 degrès et beucoup d’humidité. La route est entouré de « champ de bananier », de palmier et de vendeur de fruits.
A guayaquil il fait chaud et humide (on est pourtant en hivers), j’ai pu visiter un petit peu de la ville et carressser des iguanes, ils sont partout ici. Ce soir on fête l’anniversaire de mon père d’acceuil au dernier étage du plus haut immeuble de la ville, tenu de soirée imposé.

Guayaquil
Guayaquil

Ici je mange bien. Le matin c’est croc-monssieur avant d’aller à l’école. Puis à la pause de 10h je mange un sandwich ou j’achète quelque chose (hamburgers, borritos, hot dogs …) Une fois rentré à la maison vers 14h45 j’ai toujours droit à une soupe en entrée, puis du riz accompagné de divers choses en fonction des jours et un café (excelent ici) ou un thé en guise de dessert. Le soir je mange les restes du repas du midi. Mais ce que j’aime le plus ici, ce sont les fruits et les jus de fruits, ils sont trop bon.

Sinon l’école commence 7h50 et fini à 14h15. On a une pause à 10 heure et une autre à 13h15. On est deux classes de terminal d’envirron 15 élèves, je suis le seul étranger dans la mienne et il y a une belge (elle ne parle pas francais) et deux américaines dans l’autre. Il y a un américain en première. Il y a 400 élèves dans l’école qui fait de la primaire au lycée. Ici on ne peux pas quitter l’établissement, même à la fin des cours on doit attendre que quelqu’un vienne nous chercher. Nos libertés sont limitées.

Quito
Quito

Sinon ma classe est simpas, j’ai pas encore tisser de liens car il y a malheureusement la barrière de la langue que j’ai du mal à franchir. J’ai encore besoin de temps. Je m’ennuie pour l’instant à l’école. Les deux classes de terminal se font faire une veste pour chacun il fallait choisir un surnom pour chaque personne, les gars de ma classe m’ont trouver « EcuaDorian », avec la prononciation de mon prénom ici ca reviens à dire « Equatorien » en francais. C’est bien trouver.

Les deux première semaines je me suis ennuyé de temps en temps à la maison car mes parents d’acceuils sont souvent de sorti mais dès qu’ils sont là je fais mon maximum pour être avec eux. On s’entend bien. Pour le moment lorsqu’on a une vrai discution, c’est en anglais. Mais c’est en train de changer petit à petit. Cette semaine je me suis aheté une guitare de voyage, ca permet de joué et comme ca je pourrai la transporter lors des voyages rotary ou autres.

Equateur-Sept-2013-5
Quito

Quand au Rotary je ne l’ai pas encore rencontré ici mais vendredi prochain nous avons un rendez-vous avec un homme du rotary, je crois que c’est le chairman je suis pas sur. Il me donnera l’argent de poche et après je sais pas.
Il n’y a qu’un seul district en Equateur, on est environ 140 jeunes. Dimanche je pars au Mompiche (Plage célèbre en ici) pour un stage d’espagnol de 5 jours. Je fais parti du 2e groupe, on sera 70 inbounds, ce sera ma première rencontre avec eux.

Quand à moi je n’ai aucun problème de santé pour l’adaptation au pays, tout c’est bien passer. Les seuls points négatifs sont la langue, que je ne maitrise pas et l’ennuie de temps en temps. Mais ca ne m’inquiète pas pour autant car c’est le début et je sais que ca ira en s’améliorant. Le Rotary m’a bien préparé à ce voyage.

à bientôt
Dorian.

Share Button

7 réflexions au sujet de “Dorian Laloyaux – Équateur – 12 sept 2013”

  1. Bonjour EcuaDorian
    Je constate que malgré la « barrière » de la langue, tu as déjà fait le point sur beaucoup de choses.
    Continue comme cela .
    À bientôt
    Pascal Tansorier
    Comm rotary Sablé

  2. salut « EcuaDorian »,
    Surnom bien trouvé et nous sommes certains que cela te va bien. Tu sembles avoir bien commencé ton année, l’ennui dont tu parles est normal quand on ne maîtrise pas encore la langue, mais cela va s’estomper au fil des semaines.
    Bon courage pour le lycée et bonne année d’échange.
    Chantal et Serge Uzu

  3. Dans quelques semaines, la barrière de la langue s’estompera et EcuaDorian en profitera encore mieux. Bonne continuation en attendant ton prochain compte-rendu.

    • Après un mois ici, j’arrive à comprendre si on ne me parle pas trop vite. Parler reste difficile. Mais comme vous dites après quelque semaine ce sera mieux.
      Merci.

  4. Bonjour Dorian,

    Je crois que cette année d’échange commence dans les meilleures conditions !!!
    Merci pour ce 1er compte rendu.

    Bonne continuation

Les commentaires sont fermés.