Ursuline – Argentine – Sept. 2019

Hola a todos!

J’espère que vous vous portez bien et que l’hiver n’est pas trop rude en France. Pour ma part, il fait de plus en plus beau! Je suis arrivée en Argentine dans la petite ville de Bolivar depuis maintenant un mois. Étant la seule étudiante d’échange Rotary dans ce district cette année, je suis en immersion totale! Je me suis donc fait beaucoup d’amis tels que: Emilia, Mia, Agustin (que nous appelons tous Agus), Candela (Cande) et bien d’autres. Tout a commencé avec la journée d’intégration Rotary. Après une réunion très instructive sur notre année à venir, j’ai eu l’occasion d’échanger avec des jeunes de plus de six nationalités différentes. (Ma veste se remplie gentiment de pins) J’ai surtout parlé avec les Français, nous avons discuté des différences marquantes entre l’Argentine et la France.

Par exemple, les Argentins se déplacent beaucoup à moto, sans casque et avec des enfants sur leurs genoux.. Les membres du Rotary ont ensuite organisé des jeux, ce qui nous a permis de nous mélanger avec toutes les nationalités. En fin de journée, nous avons reçu un magnifique pull bleu du Rotary! La semaine suivante, c’était déjà la rentrée. J’avoue que j’étais un peu stressée mais les Argentins se sont tous montrés très accueillants et curieux! Les cours, comment dire… C’est assez différent. Tout le monde parle en même temps, on écoute de la musique, on danse et on chante. (“pour montrer à Ursuline”) C’est aussi assez surprenant de voir les profs se faire des câlins et la bise, l’ambiance est très détendue. Les élèves n’hésitent jamais à prendre la parole et donner leur opinion en classe, ce que je trouve super car en France ce n’est pas souvent le cas. Le seul problème avec l’école c’est les escaliers. Je n’arrête pas de trébucher, ce qui m’a néanmoins valu un bon fou rire et une nouvelle amie dès le premier jour! J’allais oublier, IL Y A DES CHIENS EN COURS AVEC NOUS! Je suis dans une famille sans enfant car la seule fille, Victoria est en Australie. Je vis donc avec Monica (sa maman), Doris (sa grand-mère) et Toto (le caniche). Venant d’une famille nombreuse, c’est un grand changement pour moi. Je m’occupe en promenant Toto et en cuisinant avec Monica, parfois aussi avec Doris quand elle me fait confiance. (sa cuisine est sacrée et délicieuse) La nourriture en Argentine c’est un délice! Ce que je préfère par dessus tout ce sont les ​empanadas ​et le dulce de leche. ​Les Argentins boivent du ​maté tous les jours, à toutes les heures. C’est une sorte de thé très sucré à la ​sherba (une espèce d’herbe trempée dans de l’eau bouillante). J’ai appris que “Tomar maté” ce n’est pas seulement boire du thé, c’est un moment d’échange de partage avec les amis et la famille. De plus, j’ai la chance d’avoir pu rejoindre un club de natation pour éliminer toutes les calories des empanadas. Je nage donc deux fois par semaines, en plus de mes cours d’espagnol. Enfin, j’ai rencontré une Vénézuélienne qui a décidé de rester travailler et vivre en Argentine après son année d’échange avec le Rotary. En effet, la situation actuelle dans son pays est dangereuse et instable. Je tenais à le partager car son histoire m’a beaucoup marquée. Estephany vit seule car sa famille est restée au Vénézuela. J’ai réalisé que nous avons de la chance de vivre dans un pays développé et sécurisé tel que la France. Merci encore de me permettre de vivre cette expérience, je pense bien à vous,

Ursuline

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*