Rébecca – Brésil – janv. 2019

Heeeey !
Conment ça va ?
Bon, je vous préviens je suis super contente au moment où j’écris ce rapport donc il se peut que je parle beaucoup, ou du moins que j’écrive. Je sais que vous êtes en mode « noooooon pas çaaaaaaa » mais rassurez vous, tout va bien se passer. J’ai donc terminé mon voyage au Nord-Est du pays. Je vous mets un résumé rapide (ce qui est un peu le but d’un résumé) et le détail ville par ville. De cette manière, si vous n’avez qu’une petite demi heure devant vous, vous pouvez choisir le résumé rapide.

RÉSUMÉ RAPIDE :
Brasília : city tour (cathédrale, grande avenue, visite du musée de la force militaire aérienne du pays, une super guide touristique qui parlait beaucoup, le temple de la paix, la maison du président)
Lençóis : baignade dans des cascades, marche à pied (on va pas marcher avec nos oreilles hein), visite du centre ville, cours de capoeira
Maceió : plaaaaaage (praia do Gunga)
Natal : plaaaaage, buggy dans les dunes
Recife : fête costumée (type carnaval), plaaaaage
Salvador : projet TAMAR (protection des tortues), spectacle folklorique, visite d’une île privée (donc plaaaaaage)
Porto Seguro : city tour et visite du centre historique, cours de danse (un type appelé forró), piscine party (ou pool party ou fête à la piscine, c’est vous qui voyez), plaaaaage
Vitória : une nuit à l’hôtel après 17h de route…
Rio de Janeiro : sambódromo (lieu du défilé du carnaval), le stade du Maracanã (foot), le Pain de Sucre, le Christ Rédempteur, la plage de Copacabana, la plage d’Ipanema, le fort de Copacabana, cours de danse (funk, du coup j’ai pas dansé), musée du lendemain

Ça c’était le résumé rapide. Maintenant on va passer au résumé plus long. Beaucoup plus long.

BRASÍLIA : Brasilia est une des trois capitales du Brésil. Elle a été totalement construite sur plans, et c’est une des villes les plus « artificielles » que je connaisse. En gros, les architectes ont tracé une grosse croix et pouf ! C’est devenu une avenue. Il y a deux quartiers à Brasilia : le quartier administratif (avec tous les ministères, les monuments et les sièges internationaux) et le quartier résidentiel (avec tous les résidents). La capitale est une cité parc, donc c’est vert partout et les gens marchent au lieu de prendre la voiture, c’est chouette parce qu’il n’y a pas de bouchons. On se croirait dans une ville du futur à cause de l’architecture moderne. Je ne vous en dis pas plus sur cette destination étant donné que vous avez déjà les endroits que nous avons visité dans le résumé rapide et que je ne vais pas m’étendre. C’était chouette mais le mieux est à venir.
LENCÓIS : Lencóis n’est pas une ville très connue. C’était une expérience différente, dans la sens où on a beaucoup marché, on a nagé dans des cascades, la ville était d’aspect « vieille Europe », avec des maisons en pierre, des pavés, etc. Ça ressemble fortement au Portugal. On a fait beaucoup de sport mais on s’est bien amusé ! On ne dormait pas dans un hôtel mais dans des chalets par groupe de 3 ou 4. Tout avait un aspect rustique, j’adore ! C’est une chose qui me manque beaucoup au Brésil, ici tout est en béton. Nous avons également fait un cours de capoeira, une sorte de danse-combat célèbre au Brésil. J’étais pas super bonne mais les élèves de l’école étaient trop forts ! Ils nous on fait une démonstration avec des sabres, des couteaux et des bâtons.
MACEIÓ : On arrive à la plage ! Et globalement on a fait que ça kkkk. On est arrivé le soir, on a dormi, on est allé à la plage, on est revenu à l’hôtel, on a dîné, on a dormi et on est reparti. Normalement on devait rester un jour de plus mais ils ont préféré le transférer à Recife parce qu’il y a plus de choses à voir là bas. J’ai bien bronzé en tout cas.
NATAL : Ça c’était le top ! On est allé à la plage et on a fait du buggy dans les dunes ! On allait super vite, avec le drapeau de notre pays flottant dans le vent derrière, on a fait du slalom, des virages serrés, on est monté, descendu, monté, descendu, pris des photos, reparti, etc. Là j’ai vu Léa, une française du club (ALLEZ SABLÉ SUR SARTHE !) mais on s’est pas beaucoup parlé vu qu’on avait chacune un programme différent… ça m’a fait trop plaisir de la revoir !
RECIFE : Nous sommes allés à la plage (ça aurait été bête de pas y aller étant donné que c’était super près) et un soir nous nous sommes déguisés pour faire un mini carnaval et défiler dans la rue. Du coup je me suis déguisée en Pikachu. Tout va biiieeeen. Nous sommes allés au McDo (avec nos costumes, c’était énorme !) et avons rejoins un groupe de musique et de forró afin de danser pendant une bonne heure dans la rue ! J’étais en tongs (comme d’hab) et je sais pas trop comment c’est arrivé mais je les ai cassé. Du coup j’ai dansé pendant une demi heure pieds nus sur les pavés. Habillée en Pikachu. C’était énooorme !
SALVADOR : Nous sommes aller voir un projet de protection de tortues (le projet TAMAR). Il y a des centres de protection comme celui ci tout le long de la côte est du pays. J’ai vu une tortue de 1m50 ! C’est gros. Très gros. On s’est baladé pendant une petite heure au milieu des aquariums c’était chouette. Il y avait également des raies et des requins. J’ai même vu deux tortues albinos ! Et j’ai acheté un pin pour mon blazer aussi. C’était cool mais il faisait super chaud. Les centres comme celui ci accueillent les tortues, les font se reproduire, les laissent grandir et les relâchent dans la nature afin de sauver ou de maintenir les espèces menacées. Par contre il y a une énorme erreur dans tout ça. Le parain du projet TAMAR est l’entreprise Petrobras, qui est… une entreprise de pétrole, donc le type qui nuit aux tortues comme pas possible. « Tuons les tortues avec nos extractions de pétrole en pleine mer et sauvons le peu qui nous a échappé pour faire bonne image ! ». Pas cool.
Nous sommes également allés sur une île privée, où nous avons retrouvé un autre groupe d’étudiants d’échange. C’était le type « Île paradisiaque avec l’eau turquoise, le sable blanc et 30°C toute l’année », vous savez ce que je veux dire ? On a mis 1h30 pour arriver en bateau alors qu’on pouvait encore voir la côte de l’autre côté mdrrr. En arrivant nous avons sauté du bateau directement dans l’eau et sommes restés là tout l’après midi.
Une dernière chose que nous avons fait à Salvador : nous avons assisté à un spectacle de danse folklorique. Au début c’était bizarre et on s’est demandé ce qu’on faisait là (les gars étaient en robe à volants en train de se rouler par terre en criant avec une musique cheloue) mais c’était juste une phase et après c’était mieux. Au final on a bien rigolé et on a passé une super soirée.
PORTO SEGURO : La famille royale portugaise est arrivée au Brésil dans cette ville, qu’ils ont appelé « Port Sûr » à cause du récif tout le long de la côte, qui empêchait toute invasion. Ils ont commencé à s’installer là au tout début de la colonisation du pays. Nous avons donc visité les premières églises et les plus vieilles maisons des Européens du Brésil. Nous avons aussi assisté à une démonstration de forró (un type de danse avec des ombrelles qu’il faut passer entre ses jambes tout en sautillant, c’est marrant). Ceux qui voulaient essayer pouvaient. Mais j’étais trop timide du coup je suis restée assise à rigoler comme une bossue. Un soir nous avons fait une fête à la piscine de l’hôtel. C’était bien maaaiiiis… la majorité des musiques était du funk du coup je suis restée à papoter dans l’eau au lieu d’aller twerker (bouger ses fesses au rythme de la musique de façon vulgaire). J’ai rien contre le twerk en soi mais avec ce genre de musique ça devient provoquant à mort.
VITÓRIA : On est arrivé à l’hôtel après 17h de bus, on a dormi, on a pris le petit dej et on est reparti pour RIOOOOO.
RIO DE JANEIRO : Bon alors là, accrochez vous. Vous avez déjà vu que je suis allée au Sambódromo (je sais pas comment traduire ça). C’est là où a lieu le défilé du carnaval de Rio tous les ans. Donc c’est super célèbre. En gros c’est une avenue avec des gradins pour s’asseoir et regarder les gens danser avec des costumes et de la musique pendant toute la nuit ! Troooop cooool ! Il n’y avait personne quand on y est allé étant donné que le carnaval est en Mars mais c’était bien ! On a vu les costumes typiques qu’ils utilisent, c’est… coloré kkkk.
Nous avons également visité le stade de football du Maracanã, qui a accueilli deux fois la coupe du monde et qui est le 9eme plus grand stade du monde. On est même allé dans les vestiaires. Évidemment il y avait des fans de foot qui ont pas pu s’empêcher de dire « Neymar à fait caca ici ! ». On a vu des ballons qui datent des coupes du monde d’un demi siècle en arrière, des empreintes de pieds de footballeurs célèbres (je n’en connaissais pas un seul) et les tee-shirts officiels des équipes du Brésil, portés auparavant par les mêmes footballeurs célèbres. Même pour quelqu’un qui n’est pas super branché foot, c’est une expérience extraordinaire d’entrer en deux lignes avec nos drapeaux en courant et en chantant nos hymnes nationaux respectifs (on comprenait que rien parce que c’était tout mélangé) par l’entrée des joueurs.
Nous sommes allés au Pain de Sucre (Pão de Açúcar), l’espèce de montagne symbole de Rio qui ressemble à un pain de sucre (quelle surprise !). La vue est magnifique… Nous avons pris des photos super belles au coucher du soleil avec une vue sur une bonne partie de la ville, le port, le Christ… c’est mon lieu préféré de tout le voyage. On a tous pleuré parce que c’était l’avant dernier jour et qu’on faisait partie d’une famille… On a fait un gros câlin et on s’est dit au revoir (un jour avant le jour du départ mais pas grave). C’était vraiment un lieu émouvant.
Nous sommes allés voir le Christ aussi. La vue était belle mais rien à voir comme celle du Pão de Açúcar… Il y avait beaucoup de gens mais on a réussi à prendre des belles photos. C’était génial de voir le symbole du Brésil de si près… un étranger doit se sentir pareil quand il est à la Tour Eiffel. Les mains et la tête du Christ on été fabriquées en France ! Yeah !
Nous avons visité le musée du lendemain, qui est dédié aux questions sur le futur et à l’influence de l’Homme sur ce qu’il l’entoure (c’est pas toujours positif…). Il y avait une partie sur la création de l’Univers avec un petit film en IMax, une autre avec des images et des textes à propos de la diversité des actions humaine dans le monde à travers les âges et une dernière partie avec des simulations de futurs possibles. On avait des écrans et on se mettait par groupes de 4 afin de répondre à des questions sur le climat, la population, les villes et la société. Quand on répondait bien on gagnait des points et au final les résultats des 4 personnes étaient mis en commun et soit on sauvait la planète soit on la détruisait et tout le monde mourait dans d’atroces souffrances. C’était cool ! On a réussi à sauver la planète. Tout va bien les gars, rassurez vous.
Nous sommes allés à la plage de Copacabana, qui est la plage la plus fréquentée du monde. Donc il y avait beaucoup de gens. Et c’était sale et pollué… le lieu était merveilleux, la vue magnifique… mais on en a fait un lieu touristique et ça a tout pourri. Il faut préserver les beaux lieux au lieu de les rendre ouverts à des millions de gens… ça gâche tout après. À Copacabana, nous avons visité le fort militaire (qui sert toujours). On pouvait voir des militaires armés, des canons, le lieu du commandant… c’était bien !
Nous nous sommes rendus à la plage d’Ipanema, qui était tellement belle, agréable et… agitée mdrrr. Les vagues étaient énormes ! C’était l’éclate totale ! Une des meilleures plages du voyage !
Et pour conclure le voyage, nous avons fait un cours de funk. Youpi ! (Sarcasme).
Je voulais pas finir mon texte comme ça du coup maintenant c’est l’instant émotion.
Durant ce voyage, j’ai rencontré des personnes incroyables. Des amis avec lesquels j’ai passé 25 jours, jour et nuit, sous le soleil à cramer ou sous la pluie à se noyer. Il manque plus que la neige. Je ne les oublierais jamais et ils resteront pour toujours dans mon coeur (une pensée à une personne qui n’aime pas quand on dit « toujours » et « jamais », bisous papa).
J’ai passé 25 jours merveilleux à découvrir non seulement une partie de la culture du Brésil mais aussi de l’Allemagne, de la Belgique, du Mexique, du Danemark, de la Hongrie, du Guatemala, de l’Inde, du Canada, de la Colombie…
Non seulement je voyage un an au Brésil mais en plus je voyage à l’intérieur de mon voyage. Si c’est pas chouette ça !

Je vous remercie,
À la prochaine.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*