Tous les articles par Webmaster

Accès à l’eau potable pour deux écoles du Bénin

AIDEZ NOUS À DONNER ACCÈS À L’EAU POTABLE AUX ENFANTS DE DANGBO ET GANVIÉ

Vous pouvez nous aider en venant nous rencontrer sur le Marché de Noël de Sablé, les 1er et 2 décembre ou par vos dons (sécurisé en ligne).

CONTEXTE

Les habitants de Dangbo s’approvisionnent en eau à un puits et ceux de Ganvié à la rivière située à quelques kilomètres du village.
Les enfants sont régulièrement atteints de maladies telles que le choléra, la fièvre typhoïde et de maladies diarrhéiques, ce qui les empêche de poursuivre une scolarité en bonne santé.
C’est dans ce cadre que nous intervenons pour permettre aux enfants et à leur famille d’avoir un accès à une eau potable.

ÉCOLES DES VILLAGES DE GANVIÉ ET DANGBO

Le projet consiste à installer 2 fontaines Safe Water Cube dans les écoles primaires publiques de ces villages pour permettre à quelques 1000 enfants et à leur famille d’avoir accès à de l’eau potable et éviter la prolifération des maladies dues à une mauvaise qualité de l’eau.

OBJECTIFS DU PROJET

Ce projet est axé sur les trois points suivants : EAU, SANTÉ et LIEN SOCIAL.
Fournir et mettre en place des fontaines Safe Water Cube,
Apporter à la population une formation sur l’importance de l’eau potable,
Sensibiliser les enfants à boire et utiliser de l’eau potable,
Créer du lien social entre deux écoles françaises et les écoles de Ganvié et de Dangbo.

FONCTIONNEMENT

A l’aide de fontaines de filtration Safe Water Cube, retenues pour leur facilité d’utilisation et d’adaptabilité à leur environnement.

  • La Safe Water Cube rend potable immédiatement toutes les eaux de surface (eaux de rivières, mares, puits, eaux saumâtres)
  • 1 000 litres d’eau traités à l’heure,
  • Aucune énergie nécessaire,
  • Entièrement mobile et mécanique.
Share Button

Soirée Student Exchange

Après un entretien avec la presse, Emma, Justine, Salomé et Paul ont exprimé avec beaucoup d’émotion, de sincérité, d’humour et de passion, ce qu’ils ont vécu pendant leur année d’échange. Ils sont respectivement partis au Mexique, au Brésil, en Equateur et aux États-Unis. Des expériences très différentes, liées aux différences culturelles de ces pays mais aussi à leur propre personnalité. Ils ont beaucoup changé, beaucoup appris et s’ils rêvent déjà de repartir, ils devront d’abord finir le lycée, une sacrée motivation !

Kako (japonaise) et Paloma (argentine) actuellement accueillies par le club ont écouté avec beaucoup d’attention les conseils délivrés par nos 4 rentrants pour s’adapter à toutes les situations et réussir un échange.

Si vous vous sentez prêts à vivre cette expérience, les sélections de candidats sont en cours. Envoyez un email à :
youth-exchange@rotary-sable.org

Share Button

EN FINIR AVEC LA POLIO – Journée mondiale contre la polio – 24 octobre

Depuis de nombreuses années, le Rotary Club de Sablé est actif dans la lutte contre la poliomyélite en contribuant à l’achat de milliers de vaccins. Cette année, vous pouvez encore nous aider par vos dons (directement ici) ou en vous rendant le 24 octobre, à la Pharmacie de Montreux, rue Saint-Denis, Sablé-sur-Sarthe, qui reversera sa marge du jour au fonds Polio+.

Interview de Didier Fosse sur France Bleu Maine.

Interview sur LMTV :

5 faits sur la polio

30 ans de lutte contre la polio

La Polio a été le fil rouge de notre Fondation depuis sa création en 1917, tout d’abord parce que les Rotariens n’acceptaient pas de rester sans rien faire face à ces enfants paralysés à vie par cette maladie invalidante et parfois même mortelle. Puis en 1985 ils n’ont pas accepté que le vaccin contre la Polio ne soit pas disponible pour tous les enfants de la terre. Ils ont eu la vision d’un monde sans polio à transmettre aux générations futures, ainsi est né POLIO+. Trois années de collectes, de campagnes de vaccinations, de négociations ont été nécessaires pour convaincre l’organisation mondiale de la santé, mais en 1988 est née l’Initiative Mondiale pour l’Eradication de la Polio, unissant Le Rotary International, l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Unicef et les centres de contrôle des maladies infectieuses Américains, les CDC.
Depuis, avec une détermination sans faille, les différents Présidents du Rotary International qui se sont succédés ont poursuivi l’initiative et encouragé tous les rotariens du monde à aller jusqu’au bout de l’éradication.

En 1985, nous étions 5 Milliards sur terre, 1000 enfants étaient chaque jour victimes de cette terrible maladie dans un peu plus de 100 pays. En 2018, alors que nous sommes plus de 7 Milliards sur terre, à la veille de la journée mondiale d’éradication de la Polio, seuls 19 enfants dans deux pays, Afghanistan et Pakistan, ont été victimes de cette maladie. En plus de 30 années de programme POLIO+ nous avons réussi l’exploit de diviser par deux la mortalité infantile des enfants de moins de 5 ans. Alors que nous perdions avant leur 5ème anniversaire 60/1000 des naissances, nous n’en perdons plus que 30, ce qui correspond à 5 vies épargnées chaque minute. Ce n’est pas du au seul vaccin contre la polio, mais à la confiance que nous avons donnée aux populations de la terre entière dans la vaccination, les gens voyant bien que leurs enfants, dans les villages, ne tombaient plus paralysés dans leur plus jeune âge. Cela a permis de booster le programme élargi de vaccination de l’OMS et d’obtenir ce résultat sans appel.

Pour en arriver là, des années de campagnes massives de vaccinations ont été nécessaires : les Journées Nationales de Vaccination : les JNV. Le but de ces journées : vacciner l’ensemble des enfants de moins de 5 ans en une journée. Sur un pays comme l’Inde, cela représente plus de 170 Millions d’enfants à vacciner en une journée, plus de 2 millions de personnes mobilisées sur le terrain, nous l’avons fait, l’Inde est aujourd’hui exempte de Polio depuis 2011.

Pour l’Afghanistan et le Pakistan certaines communautés refusaient le vaccin pour des motifs religieux. Là encore, sur le terrain diplomatique, le réseau mondial des rotariens s’est mobilisé pour obtenir une position claire sur la vaccination de la part des responsables religieux en Arabie Saoudite ; Et ils l’ont obtenue.  Il n’ y a rien dans le coran qui s’oppose à la vaccination.

Après nous avons fait valider le processus de fabrication du vaccin au Pakistan et il a été certifié conforme aux exigences des religieux.
La dernière étape s’est déroulée à l’UNESCO en 2015 où Didier Fosse (du Rotary Club de Sablé), est intervenu lors d’une table ronde aux côtés d’un médecin Pakistanais et d’un Virologue Français pour convaincre un parterre de 200 diplomates du monde arabe, que, comme les derniers pays où le virus de la Polio n’avait pas encore disparu étaient des pays musulmans, c’était à eux d’intervenir pour nous permettre d’accéder à tous les enfants mêmes ceux des vallées les plus reculées sous administration tribale. Ils sont intervenus et un an après, plus aucun enfant n’était inaccessible au vaccin. Nous avons dans ces régions des couvertures vaccinales de plus de 95% des enfants.

Share Button