Rebecca – Brésil – novembre 2018

Bonjour à tous,
Si vous avez lu mon dernier rapport (ce que je vous conseille vivement de faire d’ailleurs), vous savez que je suis actuellement en voyage pour le Pantanal. Il ne s’est pas passé grand chose de notoire entre la publication de mon dernier compte rendu et le moment présent, mise à part la visite du gouverneur du District.

M. Le Gouverneur Rubin est donc venu à Guararema une journée avec sa femme. Il a organisé une petite assemblée du Rotary club avec les rotariens mais aussi avec quelques rotaractianos et interactianos. Il a beaucoup parlé sur tous les sujets possibles et imaginables qu’un gouverneur de district a en tête à propos de la gestion d’un club. Ce qui signifie énormément. J’ai donc eu des renseignements sur le fait que mon district (le D4600) et le district de Rio de Janeiro (le D4570) allaient disparaître pour laisser place à un graaaaaaand district qui unira les deux (le D4571). Pour vous donner un ordre d’idée, je vis à l’extrémité Ouest de mon district actuel et quand les deux seront unis, la distance pour aller de Guararema à l’extrémité Est du nouveau district sera égale à celle pour traverser la France du Nord au Sud. Tout est normal. J’espère que c’était compréhensible.
Enfin après cette « petite » assemblée informelle nous avons eu la réunion avec tous les participants.  Avec l’interact et deux ou trois personnes du Rotary (dont le président du club) on avait préparé les tables la veille et tout était prêt pour accueillir les personnes qui allaient assister à la réunion. C’est super cool parce que durant la préparation des tables j’ai appris à tout le monde à faire des fleurs de lotus avec des serviettes en papier. Maintenant les personnes de mon club vont se souvenir de moi grâce à ces fleurs parce que tout le monde a complimenté et j’ai même enseigné au président du club de Santa Branca à les faire ! Mise à part cette parenthèse décorative, la réunion s’est très bien passée, j’ai dû entrer avec le drapeau français dans les mains, traverser le bâtiment, m’arrêter devant l’espace réservé aux drapeaux et chanter l’hymne national toute seule parce que personne d’autre le connaissait (mais je peux blâmer personne c’est moi la française). Ça a été un grand honneur et j’étais stressée à mort mais franchement ça aurait pu être pire (j’ai réussi à pas tomber alors que j’avais des talons de 11 cm). Le gouverneur est super gentil est malgré son certain âge (là je suis en train de penser que je vais traduire ce rapport et l’envoyer à mon district au Brésil, s’il vous plaît vous fâchez pas) il est jeune dans sa tête et on s’est bien amusé avec lui ! Une réunion-fête qui s’est vraiment bien passée et j’espère avoir l’occasion d’en faire d’autres !
J’en ai fini avec ce sujet et maintenant parlons un peu (non je rigole, BEAUCOUP) du Pantanal. Je vais faire sous forme de journal de bord : je marque la date et j’écris relativement (ou très) précisément tout ce qui se passe. Continuer la lecture de Rebecca – Brésil – novembre 2018

Share Button

Accès à l’eau potable pour deux écoles du Bénin

AIDEZ NOUS À DONNER ACCÈS À L’EAU POTABLE AUX ENFANTS DE DANGBO ET GANVIÉ

Vous pouvez nous aider en venant nous rencontrer sur le Marché de Noël de Sablé, les 1er et 2 décembre ou par vos dons (sécurisé en ligne).

CONTEXTE

Les habitants de Dangbo s’approvisionnent en eau à un puits et ceux de Ganvié à la rivière située à quelques kilomètres du village.
Les enfants sont régulièrement atteints de maladies telles que le choléra, la fièvre typhoïde et de maladies diarrhéiques, ce qui les empêche de poursuivre une scolarité en bonne santé.
C’est dans ce cadre que nous intervenons pour permettre aux enfants et à leur famille d’avoir un accès à une eau potable.

ÉCOLES DES VILLAGES DE GANVIÉ ET DANGBO

Le projet consiste à installer 2 fontaines Safe Water Cube dans les écoles primaires publiques de ces villages pour permettre à quelques 1000 enfants et à leur famille d’avoir accès à de l’eau potable et éviter la prolifération des maladies dues à une mauvaise qualité de l’eau.

OBJECTIFS DU PROJET

Ce projet est axé sur les trois points suivants : EAU, SANTÉ et LIEN SOCIAL.
Fournir et mettre en place des fontaines Safe Water Cube,
Apporter à la population une formation sur l’importance de l’eau potable,
Sensibiliser les enfants à boire et utiliser de l’eau potable,
Créer du lien social entre deux écoles françaises et les écoles de Ganvié et de Dangbo.

FONCTIONNEMENT

A l’aide de fontaines de filtration Safe Water Cube, retenues pour leur facilité d’utilisation et d’adaptabilité à leur environnement.

  • La Safe Water Cube rend potable immédiatement toutes les eaux de surface (eaux de rivières, mares, puits, eaux saumâtres)
  • 1 000 litres d’eau traités à l’heure,
  • Aucune énergie nécessaire,
  • Entièrement mobile et mécanique.
Share Button

Soirée Student Exchange

Après un entretien avec la presse, Emma, Justine, Salomé et Paul ont exprimé avec beaucoup d’émotion, de sincérité, d’humour et de passion, ce qu’ils ont vécu pendant leur année d’échange. Ils sont respectivement partis au Mexique, au Brésil, en Equateur et aux États-Unis. Des expériences très différentes, liées aux différences culturelles de ces pays mais aussi à leur propre personnalité. Ils ont beaucoup changé, beaucoup appris et s’ils rêvent déjà de repartir, ils devront d’abord finir le lycée, une sacrée motivation !

Kako (japonaise) et Paloma (argentine) actuellement accueillies par le club ont écouté avec beaucoup d’attention les conseils délivrés par nos 4 rentrants pour s’adapter à toutes les situations et réussir un échange.

Si vous vous sentez prêts à vivre cette expérience, les sélections de candidats sont en cours. Envoyez un email à :
youth-exchange@rotary-sable.org

Share Button